Le règne des machines

A regarder les films comme Matrix et Terminator, je paris que la plupart des gens se disent que, puisque c'est de la science fiction, ça n'arrivera jamais, et l'humanité gardera toujours le contrôle de ses "bébêtes" numériques. Rien n'est plus faux, et naïfs ou mal informés sont ceux qui ne perçoivent pas le danger qui se profile à l'horizon.

Pour être informaticien, et avoir travaillé dans le support technique aux utilisateurs, j'en connais un rayon sur les rapport qu'entretienne les êtres humains avec leur "machines domestiques" et tout particulièrement leur ordinateur. Les utilisateurs livrés à eux même face à une technologie qui les dépassent, dont ils ne connaissent pas grand chose et qui leur parle à travers divers messages d'avertissement plus ou moins anxiogènes devient à leur yeux une sorte d'autorité toute puissante, un "savant" qui sait tout mieux qu'eux. Le système d'exploitation devient le "guide spirituel" de l'utilisateur, et les choses ne vont pas en s'arrangeant tant certains éditeurs poussent la débilitation des utilisateurs à son paroxysme, les empêchant même d'administrer leur système, voyant les manipulations de l'utilisateur comme des "intrusions inopportune" qu'il ne manque pas de signaler. Si l'informaticien aguerri s'énerve contre une bête boite de conserve programmé par des gorets qui lui reste, l'utilisateur lambda est d'une grande docilité, soumis et obéissant bêtement à un système qui lui dit quoi faire, quand le faire et comment le faire. Les systèmes de leur coté (et en particulier ceux édités par Microsoft), deviennent de plus en plus autoritaires et s'interposent de plus en plus souvent entre "lui" et l'utilisateur... Le système se dote subrepticement d'un "égo"...

Ces dernières années, nous observons même ce qui semble être une volonté des éditeur de faire en sorte que les machines que nous utilisons, pourvu d'un grand potentiel, ne puissent jamais être utilisés à leur plein potentiel. Ainsi, grâce à des interfaces graphiques simplifiés à l’extrême, il n'est plus guère possible à un utilisateur "normal" de savoir qu'un ordinateur peut faire fonctionner plusieurs applications parallèlement sur le même écran, puisque l'interface utilisateur ne permet désormais l'affichage que d'une application à la fois... Et si il ne s'agissait de ne jeter la pierre que sur Microsoft, passe encore, mais même les éditeurs du monde Libre (Linux) s'y mettent, comme d'un commun accord pour rendre les futurs utilisateurs informatique les moins aptes possibles à exploiter et administrer leur machine.

Un jour, un ami me présente son tout dernier téléphone mobile, sous système "Android" (Google): "Regarde, je commence à taper un SMS, je commence le mot, et le système me suggère automatiquement le mot que je veux taper !"... Et si tu voulais en taper un autre ? et si au lieu de te suggérer "putréfaction" il t'avais suggéré "putain", est-ce que ça ne t'aurais pas influencé dans le choix de ta future rédaction ? Et quand donc te proposera-t-il de remplacer le mot "merde" par "caca", afin de ne pas manquer de politesse ? En réalité, tout ça est DÉJÀ à l'étude... et demain, votre moteur de recherche vous suggèrera la recherche que vous souhaitez faire (car vous ne savez pas assez bien vous-même ce que vous cherches) et il vous proposera les meilleurs manières tourner une phrase d'employer votre vocabulaire pour écrire un Twitt...

Qui s'étonne et se révolte encore aujourd'hui qu'un lecteur de DVD de salon interdise de passer les publicités, alors qu'il est tout à fait possible techniquement de le faire ? Un réseau de confluence étrange, entre industriels, professionnels du marketing et éditeur de logiciel est en train d'enfermer subrepticement l'humanité dans un monde numérique dont il sera l'esclave... et personne ne semble rien voir, alors que ça se passe en ce moment même, sous nos yeux.

Commentaires

1. Le lundi 29 décembre 2014, 10:05 par ishtar

La dernière fois j'avais rédigé un commentaire que j'ai stupidement fait passer aux oubliettes qui disait succintement que La question concernant ce sujet c'était (oui ok là je raccourcis au maximum): est ce qu'une entité robotique peut abriter une âme?
J'entends par entité robotique un corps fonctionnel fait de métal ou de matière organique doté d'un programme d'intelligence artificielle sophistiqué et autonome.
Oui je me demande si cette entité serait parée des mêmes attributs qu'un humain...
Déjà comment se développerait son intelligence?en fonction de quoi?
Est ce que ça ferait de son créateur un dieu?
Est ce que l'on pourra nommer ces entités des "êtres vivants"?
Auront-ils des sentiments?des émotions?
Ou seront-ils une race totalement à part?avec un développement propre?
Même si ils ne sont pas dotés d'appareils reproducteurs,rien ne les empêcherait de se reproduire de la même façon dont on les a créé.
Auront-ils envie de se dupliquer?

J'ai le sentiment étrange quand j'écris ces lignes de parler de l'être humain lui même....sommes nous des entités organiques dotés d'une intelligence artificielle sophistiquée et autonome?...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet