Analyse des Twitters "Ummo"

A l'aube du 21ème siècle, la terre tournait toujours autour de son axe et les terriens s'affairaient à leurs occupations habituelles.

Introduction

L'objectif de ce rapport n'est pas d'infirmer ou d'affirmer l'origine exotique ou non des protagonistes désignés, mais uniquement de brosser une chronologie des faits jusqu'à ce jour et d'établir que nous sommes face à deux sources distinctes qui se font concurrence. Nous comptons actuellement trois comptes Twitter se réclamant de près ou de loin comme étant des émissaires (directes ou indirecte) de la planète Ummo :

  • @oyagaa_ayuyisaa (OYAGAA AYOO YISSAA)
  • @oomo_toa (OOMO TOA)
  • @UmmoOyaa (EYAOLOOWA)

En réalité, il en existe d'autres, tel @AiooyaaOaxiiboo (Oaxiiboo), @dei98_ (deii98) ainsi que @dei68 (dei-68) et probablement encore d'autres, mais nous nous intéresserons ici uniquement aux trois premiers pour des raisons qui sembleront évidentes à la lecture du présent exposé.

Chronologie rapide

Le compte twitter à l'origine de cette affaire n'est pas un des quatre comptes cités ci-dessus, pour la bonne raison que ce compte n'existe plus à l'heure actuelle, il a été supprimé (ou désactivé) par son auteur. Il s'agit du compte @oaxiiboo6. C'est par ce compte que ce qu'on peut désormais appeler « l'affaire des twittes ummo » a commencé.

En 2012, le compte @oaxiiboo6 fut créé sur le réseau Twitter, après différentes phases d'approches que nous ne détaillerons pas ici, @oaxiiboo6 s'est imposé aux alentours de fin 2014 comme un canal d'information prétendument exotique (bien qu'il n'y eut jamais vraiment explicitement et directement revendication d'exotisme de sa part.).

Au cours de ce que nous appelleront une « phase de transition », en février 2015, trois nouveaux comptes Twitter sont créé en lien avec le compte @oaxiiboo6 : @oolga_waam (OOLGA WAAM) , @oomo_toa (OOMO TOA) et @oyagaa_ayuyisaa (OYAGAA AYOO YISSAA) de ces trois comptes, seuls deux sont encore ouverts @oomo_toa et @oyagaa_ayuyisaa. Le compte @oaxiiboo6 fut fermé vers le mois d'aout 2015 probablement en même temps que le compte @oolga_waam bien que ça soit dificile à évaluer (à se rémorer surtout).

Vers le mois d'avril 2016, alors que les deux comptes @oomo_toa et @oyagaa_ayuyisaa restaient silencieux depuis un certain temps, ils se sont « ouvert au public » (ils étaient précédemment en accès « privé »), environ au même moment apparaissait deux nouveaux comptes dans le paysage : @UmmoOyaa et @AiooyaaOaxiiboo se réclamant explicitement d'un corps expéditionnaire « oumain ».

Quelle filliation entre les différents comptes ?

En fait, nous savons de manière quasi certaine que les comptes @oyagaa_ayuyisaa et @oomo_toa sont lié au compte originel @oaxiiboo6. En effet, préalablement à la création des trois comptes ( @oomo_toa @oyagaa_ayuyisaa et @oolga_waam), le compte @oaxiiboo6 avait alors créé trois listes (twitter permet de créer des listes) nommés de la même manière que ces trois comptes, à savoir OOLGA WAAM, OOMO TOA et OYAGAA AYOO YISSAA. Peu de temps après la création de ces trois comptes, @oaxiiboo6 a changé son « image de theme » de compte twitter, faisant représenter le personnage fictif avec un paneau très explicite le désignant comme étant « @oomo_toa ».

CiCv6NHXIAUSJ5M.jpg

Le doute est donc dificilement permit, @oaxiiboo6 et @oomo_toa  sont au moins complices et de manière tout à fait affichée et assumée. Nous déduisons assez facilement qu'il en est de même pour @oyagaa_ayuyisaa qui était également une des « listes » du compte @oaxiiboo6, et qui par l'usage de texte-image en brun sur fond cyan, comme @oaxiiboo6 laisse entendre qu'il s'agit de la même source. Il est également à noter que chacun de ces comptes avaient tous (jusqu'à très récemment) exactement le même « avatar », cadré exactement de la même manière.

L'identification des "Sources"

Avant d'aller plus loin, il semble nécessaire de préciser ce qu'on entend par « source ». Car en effet, le compte @oaxiiboo6 semble lui-même avoir été alimenté par plusieurs « sources », c'est à dire par plusieurs individus s'exprimant à travers le même compte, travaillant de concert. Nous ignorons combien de protagonistes se cachent derrière un ou plusieurs comptes, un compte peut cacher plusieurs protagonistes, et un protagoniste peut s'exprimer à travers plusieurs comptes. Nous définirons donc, dans le contexte qui nous intéresse ici, qu'une « source », c'est un ou plusieurs d'individus complices qui travaillent ensemble dans un objectif commun et usant d'un protocole unifié.

Nous identifierons donc deux sources:

  • La "source historique": O6 : Est considérée comme "source historique" les comptes @oomo_toa (OOMO TOA) et @oyagaa_ayuyisaa (OYAGAA AYOO YISSAA) qui ont l'antériorité et sont clairement identifiés comme liés au compte historique @oaxiiboo6.
  • La "source concurrente": UO : Est considéré comme "source concurrente" le compte @UmmoOyaa (EYAOLOOWA) et éventuellement @AiooyaaOaxiiboo qui ont faire leur apparition beaucoup plus tardivement et dont le lien avec le compte historique @oaxiiboo6 fait défaut.

Le cas @UmmoOyaa

La source UO (@UmmoOyaa) a fait son apparition récemment, en Mars 2016, durant une phase de silence de la source historique O6 (@oomo_toa/@oyagaa_ayuyisaa). Cette source a finit par avoir une certaine audience et continue actuellement à converser avec divers intervenants. Il est difficile d'évaluer les stratégies de chacun, mais il semble néanmoins que certaines personnes pensent que la source UO (@UmmoOyaa) est lié à la source historique O6 (@oaxiiboo6). Nous allons nous attacher à démontrer qu'il s'agit bien de deux sources distinctes, et que les stratégies de la source UO (@UmmoOyaa) présentent certaines anomalies.

Les avatars

Les comptes Twitter de la source historique O6 possèdent exactement la même image d'avatar, issue de la même source, recadrée exactement de la même manière. En revanche celui de la source EYA bien que représentant la même chose (et il faudra revenir sur ce détail), soit la soucoupe issue des fameux "faux" de l'affaire Ummo, émane d'une image numérique différente et n'est pas cadrée de la même manière.

avatars.png

L'identifiant et le nom

Concernant les comptes de la source historique O6 la convention de nommage adoptée consiste en un identifiant tout en minuscule avec l'usage d'underscores ( _ ) pour signifier les espaces entre les mots: convention_de_nommage

Aussi, les noms affichés correspondent aux identifiants : OYAGAA AYOO YISSAA > @oyagaa_ayuyisaa et OOMO TOA > @oomo_toa.

Concernant la source UO la convention de nommage est différente et correspond à la norme JAVA pour le nommage des classes: 1ère lettre en majuscule, Mélange de minuscule, majuscule avec la première lettre de chaque mot en majuscule: ConventionDeNommage

Aussi, le nom affiché ne correspond pas du tout à l'identifiant: EYAOLOOWA > @UmmoOyaa.

Les textes-images

Les textes-images de la source historique O6 ont des caractéristiques précises permettant de les identifier comme émanant d'une source commune, et c'est probablement voulu. Outre un code couleur commun depuis plusieurs mois, à savoir le brun/rouge sur fond cyan, elles ont toutes un format d'image identique à chaque fois: 576 pixels de coté (images carrés) quoi qu'il arrive.

Les textes-images de la source UO sont en revanche de formats arbitraires (pas de convention sur la taille des images), généralement plus grandes (parfois même très grandes), en noir sur fond blanc.

Les revendications

La source UO n'a jamais revendiqué de lien avec la source historique O6. De leur coté, les comptes de la source historique O6, @oomo_toa et @oyagaa_ayuyisaa ont en revanche revendiqués leur lien en se suivant (follow) mutuellement l'un l'autre, et ce, à l'exclusion du compte @UmmoOyaa (UO). Il est d'ailleurs à noter qu'ils ont procédés à cette "tactique" APRÈS que la source concurrente UO se soit manifestée, signant assez clairement qu'il s'agit d'une réaction à l'apparition de cette source concurrente : "Nous nous connaissons, mais "@UmmoOyaa" on ne le connaît pas."

En fait, il apparaît clair que les deux sources, l'historique O6 et la tardive UO sont en concurrence. La nature de cette concurrence peut d’ailleurs être déduite par d'autres moyens, dont nous allons faire un bref aperçu.

La stratégie de la source UO

Il faut se souvenir que la source UO est apparut très récemment, le compte @UmmoOyaa a lui-même a été créé récemment, en mars 2016. La source historique O6 et les comptes @oomo_toa et @oyagaa_ayuyisaa ont donc l'antériorité, aussi bien dans le style, dans les choix graphiques et les techniques de diffusion de l'information. A ce titre, la stratégie de la source UO est bien particulière, car elle s'attache à mimer la source historique O6 tout en essayant de s'en démarquer:

L'avatar

L'avatar de la source UO bien que cadrée différemment, représente la même chose que les comptes de la source O6, à savoir la photographie d'une soucoupe volante arborant le sigle Ummo. Image bien connu des personne ayant étudié l'affaire Ummo. Pourquoi faire une telle économie d'originalité ?

Nom de compte

Sur un modèle identique à la source historique O6, le nom associés au compte @UmmoOyaa est écrit en majuscule :

  • @oyagaa_ayuyisaa => OYAGAA AYOO YISSAA
  • @oomo_toa => OOMO TOA
  • @UmmoOyaa => EYAOLOOWA

On notera également qu'il ne s'agit pas d'un "nom propre" ou d'un "nom de code", comme par exemple "Dei 98" ou "Uxel 72", mais, à l'images des comptes de la source historique O6 , de ce qui se veut être apparemment un "nom commun".

Les premiers messages

Le premier message de la source UO semble, non seulement arriver comme un cheveux sur la soupe, mais également reprendre la thématique d'un des premier messages du compte historique @oaxiiboo6 :

  • @UmmoOyaa : « It should direct the telescopes Kepler, Hubble and Spitzer to our star. »
  • @oaxiiboo6 : «  Could I suggest you to aim also at Wolf 424? You should more probably get an answer, 7 years sooner. »
Les textes-images

Après avoir essayé d'être originale, en faisant appel à des sites tiers pour outrepasser la limitation de 140 caractères de Twitter, la source UO a fini par également opter pour la formule des textes-images. Néanmoins, ceux-ci ont la particularité d'être écrits en police Courier sur fond blanc ce qui ne semble avoir d'autre objectif que de marquer une filiation avec les lettres originales reçues par le groupe de Madrid.

Comme nous le voyons, la source UO semble peiner à être originale et à se démarquer franchement de la source historique O6. En effet, rien n'empêcherait une source concurrente d'opter pour des stratégies de communication franchement différentes afin de clairement se démarquer de ceux qu'on voudrait faire passer pour des faussaires. Compte tenu de ces observations, il convient de comprendre que la source UO est une "réaction" à la source O6.

Les divergences

Pour finir nous allons dresser un portrait rapide des différences de fond entre les deux sources. Car si la source concurrente UO imite la source historique O6, elle tient également à s'en démarquer, et s'en démarque par certains aspects fondamentaux.

Le catastrophisme

La source UO s'est très rapidement positionné sur la question du catastrophisme. UO s'attache a faire passer le message que toute idée catastrophiste sont des "psychovirus" (thèse non dénuée de sens par ailleurs) et qu'il initie un contact d'ailleurs à cause de ça, car il est urgent de rééquilibrer les consciences... Il est aisé pour quiconque à suivit l'affaire avec la source historique O6 de comprendre que la source UO fait en réalité allusion aux annonces catastrophistes de la source O6 pour les dénoncer. Nous avons ici encore un indice que la source UO est une "réaction" à la source O6 et non une émanation indépendante.

L'usage du mensonge

Si la source O6 n’apparaît pas toujours très crédible et si bon nombre d'élément peuvent faire douter, la source UO en revanche s'est clairement illustré par l'usage du mensonge pur et simple. En effet la source UO n'a pas hésité à présenter l'image d'un jeu vidéo (préalablement désaturée) comme étant une photographie authentique de l'intérieur d'un de leur vaisseau spatial...

La recherche du lien avec le dossier UMMO

La source O6 tout en s'affiliant à l'affaire UMMO n'a fait que peu d'effort (voir pas du tout) pour sembler raccord avec les lettres originales reçues par le groupe de Madrid. C'est d'ailleurs une chose que beaucoup d'intervenants reprochent à cette source, n'y reconnaissant pas le "style" UMMO. De l'autre coté en revanche, on pourrait dire que la source UO en fait des caisses pour sembler raccord avec le dit "style original des lettres", allant jusqu'à préciser à chaque fois "ne nous croyez pas", comme pour induire un effet comique de répétition. Les textes (textes-images) longs, se perdent en formulation alambiquées constellés de précautions oratoires reprenant une sémantique propre aux lettres originales, mais confinant à la caricature, pour ne finalement délivrer aucune information, sinon caresser l'interlocuteur dans le sens du poil.

Conclusion

Il est hors de question ici de conclure quoi que ce soit concernant les comptes historiques. De savoir si la source O6 est plus "exotique" ou "authentiques" que la source concurrente, il s'agit là d'une toute autre question qui ne saurait être tranchée avec autant de légèreté. Mais il apparaît assez clair que la source UO a été créé en réaction à la source O6 pour la concurrencer et la contrecarrer. Pour se faire, la source UO a curieusement opté pour la stratégie de l'imitation, ce qui devrait immédiatement alerter sur la nature de cette source: Quelle source "originale" chercherait à en imiter une autre, qui a l'antériorité, pour la concurrencer ?

En fait la stratégie de UO semble assez grossière à première vue, et permet éventuellement de comprendre ses motivations: La source UO considère de facto que la source O6 est une supercherie, mais s'estime également meilleur représentant que la source O6. C'est donc directement à la source O6 qu'elle veut s'attaquer. Pour se faire, la source UO va commencer par imiter la source O6 tout en marquant des différences, d'une part pour tenter de "pirater" la source O6 en "récupérant des adeptes", mais également pour signifier la supercherie de la source O6 démontrant que l'opération est facile à réaliser (le suppose-t-il, du moins). Progressivement, la source UO tentera finalement de démontrer qu'elle sait "mieux faire" que la source O6 en imitant "mieux" le style des lettres originales tout en faisant des sortes de "démonstration de force" à grand renforts d'idéogrammes et de traduction de textes. Par ailleurs il apparaît clair que les annonces catastrophistes de O6 posent problème à la source UO c'est pourquoi elle prend le contre-pied de celle-ci en les qualifiant de "psychovirus".

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet